7.7 RESPONSABILITÉ

15 août 2019

7.7 RESPONSABILITÉ

7.7 Responsabilité

Une personne responsable est décrite comme quelqu’un qui doit répondre de ses actes ou des personnes dont il a la charge. Prendre ses responsabilités signifie agir, se décider en acceptant d’assumer toutes les conséquences de ses actions. En rapport avec la responsabilité civile liée à un système judiciaire, certaines lois préconisent qu’un parent est responsable des actions et dommages causés par ses enfants mineurs. Cela implique donc que le parent doit assumer les conséquences matérielles des actions de son enfant jusqu’à l’âge décidé par chaque pays.

Par contre au plan spirituel, c’est-à-dire au niveau du « être », chaque humain, enfant ou adulte doit assumer les conséquences de ses décisions et de ses réactions. Nous sommes tous responsables à 100% de notre façon de réagir à toute situation qui se présente au cours de notre vie. Une personne consciente qui accepte d’assumer toutes les conséquences de ses actes, de ses pensées, de ses paroles, de ses décisions et de ses réactions devient un être totalement responsable. Une telle personne sait que chaque événement, agréable ou non, est là pour l’instruire et aider son âme à évoluer.

Cette notion spirituelle de la responsabilité, c’est-à-dire accepté que chaque personne est responsable à 100%, comporte deux aspects à la responsabilité. Le premier : nous ne pouvons culpabiliser personne d’autre pour ce qui nous arrive, c’est-à-dire nous ne devons pas croire que les autres doivent assumer les conséquences de nos décisions ou réactions. Le deuxième : nous ne pouvons pas nous culpabiliser pour les décisions des autres et, surtout, celles de nos proches, c’est-à-dire nous ne devons pas croire que nous devons assumer les conséquences de leurs décisions ou réactions.

Pour être véritablement responsables, nous devons appliquer ces deux aspects dans notre quotidien. Voici un exemple du premier aspect : supposons que ton conjoint t’accuse injustement, que tu réagisses avec colère qui dégénère en grosse dispute et tu en devienne malade pendant une semaine. Ton conjoint n’est pas responsable de ce qui t’arrive. Ta réaction à son accusation a provoqué les événements désagréables qui ont suivi. L’humain a toujours plusieurs choix de réactions ou d’actions dans la vie.

Voici un exemple du deuxième aspect : tu viens d’apprendre que ton adolescent se drogue. Tu n’es pas responsable de son choix ni de sa décision. Tu deviens responsable seulement de ta propre réaction face à son choix. Lui seul se retrouve responsable de toutes les conséquences de son choix. Si tu as assumé certaines conséquences physiques ou matérielles parce qu’il n’est pas encore majeur, tout se fera plus sereinement si tu ne vis pas de culpabilité et si tu sais faire respecter ton espace.

Autre exemple : le cas de plusieurs personnes impliquées dans un accident de la route. Que les personnes soient civilement tenues responsables ou non ne change rien au principe spirituel de la responsabilité de l’être qui se situe dans la façon de réagir aux divers événements. Voilà qui fait toute la différence. Ainsi, tous les gens impliqués dans l’accident ont quelque chose à apprendre, une leçon particulière à en tirer. Certains se hâteront de rejeter le blâme sur les autres ; plusieurs se sentiront impuissants et vivront de grosses émotions, surtout si des blessures physiques s’ajoutent au drame.

Tandis que quelqu’un de responsable sait que la présence de toutes les personnes impliquées dans l’accident n’est le fruit du hasard. Il sait que quelque chose en chacun d’eux a attiré l’événement qui vient d’arriver en vue d’apprendre une leçon de vie. De ce fait, il lui sera plus facile d’observer objectivement la situation en se disant ceci : « Ce n’est pas pour rien que cet accident vient de m’arriver ; aussi, quelle leçon dois-je en retirer ? » Il n’est pas dit qu’il ne vivra aucune émotion mais il évitera de dramatiser et de s’inquiéter inutilement. Il retrouvera plus rapidement son calme, ce qui aura pour effet de le centrer et des solutions surgiront. Il sera même en mesure d’ouvrir du support et d’aider les autres.

Etre responsable, c’est être conscient que tout ce qui nous arrive fait partie de notre propre création, et résulte de notre grand pouvoir de créer.

Devenir quelqu’un de responsable nous permet d’observer la vie sans jugement en vue de mieux la maitriser. L’élément essentiel pour une personne désirant de véritables transformations dans vie consiste d’abord à accepter qu’elle la seule responsable à 100% de tout ce qui la compose. Sans quoi, il subsistera tout un doute et il lui sera impossible d’obtenir des résultats qui feront une différence dans l’amélioration de sa qualité de vie. Elle croira toujours qu’il y a un infirme pourcentage dont elle n’est pas responsable, ce qui restreindra son bonheur et sa liberté. Une personne irresponsable, c’est-à-dire qui n’applique pas cette notion de responsabilité, vit automatiquement de la culpabilité et risque de croire qu’elle est une victime de la vie.

Or, une personne qui se croit victime d’une injustice, d’une maladie, d’un accident, d’un manque d’argent, d’une séparation ou quoi que ce soit de désagréable dans sa vie, que reprendre les rennes de sa vie si elle est prête à prendre sa total responsabilité. Une personne responsable sait qu’elle crée entièrement sa vie, même si tout ne va pas toujours à son goût ; elle sait que son attitude intérieure et  ses croyances en sont les causes. Elle ne blâme personne, ni elle-même, et sait qu’elle reste la seule qui puisse faire quelque chose pour remédier à cette situation.

Habituellement, quand une personne en a assez de vivre difficilement avec les conséquences de ses choix, elle décide alors de faire des transformations et de devenir quelqu’un de responsable. Grâce à la notion de responsabilité, l’humain fini par faire des choix de plus en plus conscients et intelligents pour lui. Il est aussi essentiel de bien faire la différence entre la responsabilité et l’engagement. Celui-ci se situe dans le domaine matériel (dans le avoir et le faire), tandis que la responsabilité se situe au niveau de l’être.

En ce qui concerne les jeunes enfants, quand il leur arrive quelque chose de particulièrement pénible, par exemple, une maladie, une infirmité, une tragédie, une injustice…, la plupart d’entre nous ont tendance à les prendre en pitié, à les surprotéger et, parfois même, à endosser le blâme ou la responsabilité. Mais nous devons savoir que ce n’est pas parce qu’il sont petits et semblent vulnérables qu’ils ne sont pas responsables. On doit plutôt reconnaitre que du point de vue spirituel, l’âme qui habite ce corps d’enfant est comme les autres et que, malgré une expérience parfois douloureuse, cette dernière est importante pour son évolution. Cela nous évite de nous apitoyer trop sur son sort et aussi, ce qui est encore plus important, d’en faire une victime. On doit plutôt l’écouter, avoir de la compassion tout en l’aidant à découvrir ce qu’il peut apprendre grâce à cette expérience. Le plus bel héritage qu’un parent puisse donner à son enfant consiste à lui apprendre cette notion de responsabilité. Sa vie d’adulte en sera complètement transformée.

En devenant responsable, les situations difficiles te paraitront beaucoup plus faciles et tu vivras moins d’inquiétudes, de contraintes et d’émotions, car tu accepteras toutes tes expériences en sachant que tu as toujours le choix de prendre de nouvelles décisions. Cependant, quand tu sentiras le pouvoir et la libération que la responsabilité procure, tu devras faire montre de compassion et de respect pour les personnes qui n’ont pas encore pris conscience de cette grande loi et qui croient être les victimes de la vie. Il est paradoxal de dire, mais tout de même vrai, que d’être responsable entraine une grande responsabilité et, en même temps, une énorme libération. Le fait de devenir un exemple de personne responsable, c’est-à-dire quelqu’un qui ne s’accuse pas pour ce qui arrive aux autres ou n’accuse plus les autres ou les circonstances de la vie pour ce qui lui arrive, représente un modèle incitant les autres à vivre la paix intérieure que provoque la responsabilité.

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *