ABLA-TULA

14 août 2019

ABLA-TULA

Abla-Tula

La perdrix ne parle pas comme le perroquet.

Le perroquet ne parle pas comme la tourterelle.

La tourterelle ne parle pas comme le pigeon.

Le pigeon ne parle pas comme la poule.

La poule ne parle pas comme le canard.

Ne cherchez pas à comparer ces choses.

Ces noms sont mystérieux ont consulté pour les Irumonlè.

Aux funérailles de Lêgba, Obbatala a demandé le sacrifice de trente béliers.

Oshumaré a demandé le sacrifice de quarante cabris.

Chango a demandé le sacrifice de cents bœufs.

Les canards, les pigeons, les poulets, par milliers,

Font l’ordonnance des autres corporations divines.

A Grand Dieu, cérémonie grandiose.

Orunmila ne l’entend pas de cette oreille.

Son ami est mort et mérite plus qu’une cérémonie pompeuse.

C’est dans le cœur qu’on trouve le vrai ami, dit-il.

Il se confie à son compagnon, son autre ami intime.

FA n’est pas indifférent à cette perte cruelle.

II manifeste sa douleur et son indignation.

Les Dieux nous poussent à plus de pertes, dit-il.

Abla-Tula dit aux compagnons éplorés:

« Lequel parmi eux vous a jamais désobéi?

Vous leur avez donné un trône.

Il utilise leur couronne pour régler les affaires de ce monde.

Ces sacrifices sont destinés à vos créatures.

Avec cet ami disparu, ils demandent l’enterrement de tous vos biens.

Faites ce qu’ils ont dit bien qu’ils ne puissent pas remplacer votre ami.

Ils se contenteront de peu pour vous consoler.

Et vous auriez obéi à vos propres ordonnances.»

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *