DI – TCHE

14 août 2019

DI – TCHE

Di-Tchè

Di-Tchè a dit à la houe.

« Si tu laboures, laboure.

Si tu cries, crie.

Que tes billons ne se confondent pas aux allées.

Que ta voix ne se mêle pas à celle des vents.

Les habits du bananier sont déchirés.

N’en fais pas une cause.

Fais-en une conséquence.

Quand les oiseaux chantent le matin,

Ils ne voient pas la cause,

Ils voient les effets. »

La houe n’a jamais fait ses sacrifices.

Elle va toujours affamée.

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *