DPI Cours 2

10 août 2019

DPI Cours 2

Développement Personnel Intégratif Cours 2

Apprendre à réfléchir

Beaucoup d’entre nous sont si occupés qu’ils n’ont pas le temps de penser.

En état de stress, nos sentiments peuvent s’accumuler, comme des devoirs non traités, sans que nous ne nous en rendions compte.

Quand vous êtes-vous assis pour la dernière fois à votre bureau ou quelque part simplement pour penser à votre initiation ?

Ou, avez-vous pris le temps de vous demander ce que vous aviez ressenti ?

Lorsque vous pensez à ce moment de réflexion, réfléchissez à ce que vous auriez fait si un collègue vous avait surpris.

Pour la plupart, nous nous précipitons pour ranger des papiers lorsque quelqu’un nous surprend en train de penser.

Ce qui est plutôt comique si on considère que, dans le monde,  nombre d’entre nous sont payés pour « penser », et plus particulièrement dans Onifa, nous sommes initiés pour réfléchir et pour enrichir.

Le monde du travail est aujourd’hui « axé sur les interruptions ». Le temps moyen entre les interruptions au travail par un appel téléphonique, un collègue ou un email est de 11 minutes. Le temps moyen qu’il nous faut pour reprendre notre travail après avoir été interrompus est de 25 minutes, entrecoupées de plusieurs interruptions. Il n’est pas étonnant qu’il soit de plus en plus difficile de mener à bien un travail.

Comme pour notre vie professionnelle (ou notre vie quotidienne) qui est interrompue fréquemment, notre monde intérieur l’est aussi.

Lorsque nous sommes sujets au stress ou à une douleur affective, nos émotions peuvent interrompre nos réflexions plusieurs fois par jour et nous détourner aisément de notre tâche. Nos émotions peuvent nous distraire avec des rêveries sur le passé ou des fantasmes sur l’avenir. Souvent nous dévions vers des pensées affreuses sur notre carrière professionnelle, nos conjoints ou enfants.

Lorsque nous avons ce type de pensées, leur présence peut parfois indiquer que nos émotions ne sont pas prises en compte, en particulier si elles perturbent notre conscience alors que nous essayons de nous concentrer sur nos responsabilités.

Le rejet de nos émotions peut conduire au désespoir, à l’agitation, à la perte d’énergie et à l’incapacité à se concentrer. Lorsque cela se produit, il est temps de trouver de l’aide dans notre Confrérie ou en une personne de confiance ou dans notre apprentissage à réfléchir.

Prochainement nous verrons comment réussir à réfléchir en s’exerçant.

Ici et Maintenant. Merci.

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *