1.14 ESPACE VITAL

9 août 2019

1.14 ESPACE VITAL

1.14  Espace Vital

Un espace correspond à ce dont avons besoin pour ne pas nous sentir gênés par les autres. Si nous observons la nature, les arbres, les fleurs et tout ce qui vit  sur la planète, nous nous rendons compte que tout ce qui vit a besoin d’espace vital pour grandir et s’épanouir. C’est une loi biologique naturelle. Les animaux ont leur propre façon de délimiter leur territoire, leur espace. S’ils ne le font pas, les autres empiètent sur leur zone et de la discorde s’ensuit.

L’espace vital correspond à ce dont chaque être humain a besoin pour vivre heureux et pour s’épanouir tout en respectant l’espace de l’autre. Nous avons tous besoin d’avoir notre propre espace, aux plans physique, émotionnel et mental, sans quoi nous vivons un malaise et nous sommes atteints dans notre atteints dans notre liberté. Les trois plans, étant intimement liés, ne peuvent être dissociés. Par conséquent, quand nous sentons un manque d’espace dans un des trois plans, nous nous sentons étouffés. C’est pourquoi nous vivons un sentiment de frustration, d’impuissance et parfois même la colère. Voyons ce qui signifie respecter son propre espace dans les différents plans.

L’espace physique engobe les soins que nous décidons d’apporter à notre corps physique, tels la propreté, la nourriture, l’habillement, l’apparence physique, l’exercice physique… il incombe à nous d’y voir, même si nos proches n’approuvent pas nos choix. Nos bien et tout ce qui nous appartient fait également partie de notre espace physique. C’est aussi disposer de l’espace nécessaire dont chacun a besoin (espace de travail, chambre, lit). Même dans un foyer où l’espace est très restreint, il est toujours possible d’avoir un petit coin bien à nous. Si nous avons de la difficulté à nous faire respecter dans notre espace physique, il en sera dans les deux autres plans.

L’espace émotionnel comporte les décisions prises suite à nos désirs, notre choix de travail, d’amis, de musique, de loisir, nos buts, nos rêves… Même si les autres ne sont pas d’accord, nous avons tous le droit de nous faire respecter et d’avoir des goûts, des intérêts et des ressentis différents.

L’espace mental comprend nos choix en rapport à nos connaissances, nos études, nos formations de tous genres, nos lectures, incluant notre courrier personnel, tous ses besoins susceptibles de nous aider à évoluer, à nous réaliser pleinement. Nos moments de solitudes, de calme et de tranquillité sont également inclus. L’espace mental comprend nos propres façons de penser, nos croyances, nos valeurs et même nos doutes et nos peurs. C’est à nous de décider de les gérer à notre rythme, quand nous nous sentons prêts à le faire. De plus, souvenons-nous que tous ceux qui nous entourent ont tout aussi besoin de leur espace vital dans les trois plans.

Pourquoi tant de personnes ont-elles de la difficulté à faire respecter leur espace ? D’abord, parce que la plupart d’entre nous ignorions tout cela à ce sujet. A l’époque des grandes familles, l’espace se trouvait plutôt restreint, limité et destiné à tout le monde. Les gens s’entremêlaient, s’occupaient des affaires de tout le monde, de sorte que chacun se retrouvait dans l’espace de l’autre. Ce comportement était naturel durant le temps très lointain des tribus mais ne l’est plus maintenant.

Pour savoir si tu empiètes dans l’espace des autres, prends le temps de vraiment observer ce qui se passe dans ta vie et autour de toi. Es-tu le genre à vouloir DIRIGER la vie des autres, en vue de les CHANGER, de CONTRÔLER leurs actions, leurs paroles, leurs désirs et même leurs attitudes ? Et ce, même si tu es persuadé que c’est bon pour eux ? Te trouves-tu souvent en train de vouloir donner des conseils aux autres sans qu’ils te l’aient demandé ? Prends-tu des engagements, des décisions pour eux sans les avoir consultés auparavant ? Tout cela indique que tu empiètes dans l’espace des autres. De plus, c’est un grand manque de RESPECT.

Un autre moyen pour en prendre conscience à observer si les autres empiètent dans ton espace. Par exemple, y en a-t-il qui « empruntes » des choses qui t’appartiennent sans te le demander ou qui te coupent la parole qui interfèrent dans tes conversations, des goûts, des désirs, tes choix ? Si oui, voici le signal qui démontre que tu possèdes la même attitude envers les autres, même si c’est fait de façons subtile ou dans un domaine différent. Ce que les autres nous font reflète ce que nous faisons aux autres et à nous même.

Afin de retrouver notre espace vital et de le faire respecter, il est essentiel de reconnaître que toute attitude extérieure reflète celle que nous vivons intérieurement. Transformer graduellement notre attitude intérieure aura des répercussions favorables sur l’attitude d’autrui. Tout peut se transformer quand nous décidons de faire les actions nécessaires dans le but d’avoir une meilleure qualité de vie et de meilleures relations. Deviens conscient de ce que tu veux vraiment. Fais une liste sur papier pour identifier tes propres besoins. Fais le tour de ton jardin personnel. Quel serait l’espace idéal pour toi aux plans physique, émotionnel et mental ? Puis, demande aux autres membres de la famille d’en faire autant. Ensuite, prenez le temps d’établir clairement vos demandes et d’en discuter tous ensemble. Évaluez les choix et les besoins de chacun en respectant leur point de vue pour arriver à une ENTENTE  favorable et profitable pour tout le monde. En somme, apprenez à COMMUNIQUEZ, à vous AFFIRMER et à vous respecter. Ainsi, chacun reprendra sa place, son propre espace, sa liberté d’avoir, de faire et d’être différent et unique.

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *