ABLA-SA

14 août 2019

ABLA-SA

Abla-Sa

Quand Orisha veut agir, laissez-le agir,

On ne s’oppose pas à la volonté d’un plus fort que soi.

Orisha a légiféré. Que cherchez-vous encore.

De simples humains s’élèvent contre la volonté de tous.

Ils se trompent. Orisha est la volonté de tous.

Le ciel et de la terre approuvent ses lois.

Ces noms ont consulté pour un condamné au supplice du verdict populaire.

Deux crimes échangent des notes. Ils sont tous terrifiants.

Orunmila dit au condamné dans Abla-Sa :

«Ce que tu as perdu, Le Ciel te donne le temps de le chercher et de le retrouver.

Tes juges ont aussi perdu quelque chose.

Mais ils ne s’accordent pas le délai du Ciel pour le retrouver.

Tu recherches ce que tu leur as pris.

Tes juges ne recherchent plus ce que tu leur as ravi.

Vous avez tous perdu quelque chose,

Mais vous ne vous entendez pas sur les moyens de vos recherches.

Voilà ce que disent les Irumonlè.

Mets à profit le temps dont tu disposes pour retrouver ce que tu as perdu.

Quant à eux, laisse-les commettre le crime de leur foi.

Ta mort ne changera rien.

Ce qu’ils ont perdu reste perdu.

Je le leur dirai un jour.»

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *