AKLAN-GBE

14 août 2019

AKLAN-GBE

Aklan-Gbé

Je suis bien guéri.

Fa l’affirme, je suis bien guéri.

Que me reste-t-il ? Pourquoi me retenez-vous?

Le guérisseur Aklan-Gbé retient son malade.

Qui le lui refusera? Qui le lui refusera?

Le guérisseur Aklan-Gbé retient son malade.

Qui contrariera la décision du guérisseur Aklan-Gbé ?

Olodumaré a dit:

« Construisez-moi une maison. »

Tous les enfants d’Ifa se sont mis au travail.

La maison s’est élevée sans Aklan-Gbé.

Il n’a pas participé à la construction de la maison de Dieu.

Il craignait de se courber et de se redresser sans cesse.

Il dit à Dieu:

« Si tu veux que je reste debout, laisse-moi debout.

Si tu veux que je reste courbé, laisse-moi courbé. »

Aklan-Gbé n’est ni paresseux ni désobéissant.

Il sait ce qu’il dit. Il a la mémoire et il craint.

Aklan-Gbé craint pour lui-même. Ses os sont fragiles.

Il craint également pour ses patients.

La volonté de Dieu peut s’exécuter sans lui.

Il craint de les voir tantôt guéris et tantôt malades.

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *