DI – GBE

14 août 2019

DI – GBE

Di-Gbé

La délivrance est douloureuse.

La douleur est délivrance.

Quand l’heure sonne, les entrailles se déchirent.

De ce moment, je me souviens.

Personne ne le vit autant que soi-même.

Cette douleur est divine.

Le cœur tremble à le vivre.

Di Gbé, Awo Iyami Atchorounga.

Rendons-lui hommage.

Di Gbé, ne nous maudit pas.

Orunmila dit à une femme en mal des indélicatesses de son enfant :

«  Il ignore tes peines.

Mais ne le maudis pas.

Le sang versé a coulé jusqu’au fond de la terre.

Le sang est rentré dans la terre où il s’échauffe encore.

Toujours, il s’échauffera. Ce pacte suffit.

L’enfant reviendra.

Il traversera le sang versé et viendra.

Ne le maudit pas. Ce pacte suffit.

Laisse-le verser des larmes.

Verses-en autant que tu peux.

Mais ne le maudit pas. Ce pacte suffit. »

About ONIFA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *